Archives de catégorie : Thiverval-Grignon au quotidien

informations déchèterie intercommunale

Compte tenu de l’affluence très importante cette semaine et des délais d’attente augmentés pour respecter les règles de distanciation sociale, le sens pour l’accès à la déchèterie sera de nouveau inversé, le  vendredi 29 et le samedi 30 mai 2020.

Les horaires restent les inchangés.

L’accès initial sera rétabli dès la semaine prochaine, le reprise du chantier voisin ne permettant plus cet aménagement en toute sécurité.

Par ailleurs, comme vous le savez, elle sera fermée le lundi 1er juin 2020.

Distribution de masques lavables

Le Conseil Département des Yvelines distribue par le biais de la Mairie 2 masques par habitant.

Vous avez du en recevoir lors de notre distribution en boite aux lettres.

Si nous avons oublié de comptabiliser quelques personnes dans les foyers, le complément est disponible en Mairie à Thiverval ou à l’Agence Postal Communale à Grignon.

Collect des déchets

La collecte des objets encombrants reprend, aussi les collectes du mois de mai sont assurées.

Concernant la collecte des déchets végétaux, en complément du bac dédié, sont à nouveau acceptés les sacs en papier et les fagots.

Bien entendu, dans des quantités raisonnables, maximum 5 sacs et 5 fagots.

Le déconfinement de A à Z

Comprendre le calendrier du déconfinement

« Progressivité ». Cela a été le maître mot de l’intervention du Premier ministre hier, qui a détaillé, point par point, le calendrier d’un déconfinement qui va se dérouler sur une durée de plusieurs mois. Les grandes dates à retenir.

Samedi 2 mai : la nouvelle loi

Dès ce samedi, le gouvernement va présenter en Conseil des ministres un nouveau projet de loi permettant de proroger l’état d’urgence sanitaire, « peut-être jusqu’au 24 juillet », a annoncé le Premier ministre. Elle sera débattue au Parlement dès la semaine prochaine. Ce texte va aussi comporter diverses mesures, notamment le prolongement de la restriction des déplacements de plus de 100 km, qui « nécessite de légiférer ».

Jeudi 7 mai : la décision

Édouard Philippe a été clair : il n’est, à ce jour, pas certain que le pays sera déconfiné le 11 mai : « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai », car le gouvernement veut éviter d’avoir à « reconfiner » le pays quelques semaines plus tard. L’indicateur principal sera le nombre de cas nouveaux quotidien : s’il devait repartir à la hausse du fait d’un relâchement des comportements, et si le nombre de cas quotidiens était supérieur à 3 000, le déconfinement pourrait être reporté.

Lundi 11 mai : le début du déconfinement

Il faut bien parler de « début de déconfinement » et pas de déconfinement pour le 11 mai, car le Premier ministre a bien expliqué que les décisions vont se prendre par paliers, par « marches de trois semaines ».
Le 11 mai (et si la décision a été confirmée le 7), les écoles commenceront à rouvrir, « de manière très progressive et sur la base du volontariat ». Seuls rouvriront à cette date les crèches, maternelles et écoles élémentaires. La réouverture devra se faire dans le respect le plus strict des gestes barrières, avec une jauge fixée à 10 enfants par espace dans les crèches et 15 élèves par classe dans les écoles.
Les entreprises jusque-là fermées seront également autorisées à redémarrer le 11 mai. Le télétravail devra continuer d’être privilégié, mais là où c’est impossible, « la pratique des horaires décalés » sera « encouragée » – ce qui ne sera pas possible partout, notamment sur les chaînes de production des usines.
Tous les commerces pourront également rouvrir le 11 mai, à l’exception des « cafés et restaurants ». Le Premier ministre n’a pas évoqué le cas des hôtels – on ne sait donc pas à ce jour s’ils pourront rouvrir le 11. Les commerces devront être organisés de façon à respecter les mesures barrières, et un commerçant pourra refuser l’accès à un client qui ne porte pas de masque.
Concernant les centres commerciaux « de plus de 40 000 m² », la décision de réouverture reviendra aux préfets. Pour ce qui est des marchés, la règle actuelle (fermeture de droit, ouverture par dérogation du préfet) va être inversée : tous les marchés pourront rouvrir de droit le 11 mai, sauf demande contraire « du maire ou du préfet ».
Les transports publics vont également commencer à reprendre de façon normale le 11 mai, en visant, dès que possible, une offre maximale, afin de pouvoir étaler la fréquentation. Véritable défi : le gouvernement exige que les mesures barrières soient respectées dans tous les transports, « même le métro ». Un siège sur deux sera condamné (y compris dans les transports scolaires) et les opérateurs doivent s’organiser pour « limiter les flux ».
Les transports interdépartementaux ou interrégionaux, resteront, en revanche, limités : pas de déplacement à plus de 100 km du domicile sauf motif impérieux familial ou professionnel. Cette mesure n’a, pour l’instant, pas de limitation de date.
Les activités culturelles pourront reprendre le 11 mai, en tout cas les « médiathèques, bibliothèques et petits musées ». Les cimetières seront également « à nouveau ouvert au public ». Les rassemblements seront autorisés sur la voie publique dans la stricte limite de 10 personnes. Seule la pratique sportive individuelle et en plein air sera autorisée le 11 mai. Enfin, les parcs et jardins ne pourront rouvrir le 11 mai que dans certains départements, là où la circulation du virus est faible.

Lundi 18 mai : les collèges

Une semaine après le 11, le 18 mai donc, les collèges commenceront à rouvrir, mais « uniquement dans les départements où la circulation du virus est très faible ». Les classes de 6e et de 5e seront les premières à rouvrir.

2 juin : la « deuxième marche »

Toute une série de décisions sera prise avant le 2 juin, si, bien sûr, une deuxième vague épidémique ne se dessine pas d’ici là. Le dispositif de chômage partiel est, d’ores et déjà, prolongé jusqu’à la date du « 1er juin ».
C’est également d’ici au 2 juin que le gouvernement décidera de la réouverture, ou non, des cafés et restaurants, ainsei que des « grands musées, cinémas, salles de concert », des salles des fêtes et salles polyvalentes, des plages. Il faudra alors décider aussi de la reprise ou pas du sport collectif, du sport en lieux fermés et des sports de contact.
Si les lieux de culte n’ont jamais été fermés, le gouvernement demande en revanche qu’aucune cérémonie ne soit organisée avant le 2 juin, hormis les cérémonies funéraires qui restent autorisées, mais toujours limitées à 20 personnes. Il est également demandé aux mairies de reporter les mariages « sauf urgence » – sans date limite.
Concernant enfin les lycées, la décision de les rouvrir « en commençant par les lycées professionnels » sera également prise fin mai, pour une possible ouverture à partir du 2 juin.

Septembre : les grands rassemblements

La date la plus lointaine donnée par le Premier ministre est celle de « septembre » (sans plus de précision). Cette date concerne une éventuelle reprise des « festivals et grands salons professionnels », soit tous les événements rassemblant plus de 5 000 personnes. C’est une forme de réponse aux questions suscitées par les propos du ministre de la Culture, Franck Riester, qui avait parlé de la possibilité de tenir cet été de « petits festivals ». On connaît désormais la jauge.
Ce n’est également pas avant septembre que pourront – éventuellement – reprendre les compétitions de sport professionnel. La saison 2019-2020 de football, notamment, est donc officiellement terminée.
On notera une (très) grande absente du discours du Premier ministre : la question des élections municipales. Édouard Philippe n’a pas dit un mot des intentions du gouvernement en la matière, qu’il s’agisse de l’éventualité d’un nouveau report après l’été ou de la question du « gel » du premier tour, même en cas de report, réclamé par l’AMF notamment.
Il reste maintenant à attendre les textes réglementaires qui vont accompagner ces décisions. Ils promettent d’être nombreux.

Le déconfinement de A à Z (62 téléchargements)

Avenir du Parc de Grignon

Dans le cadre de sa future installation sur le plateau de Saclay (regroupement d’universités), l’AgroParisTech doit quitter le site de Grignon à l’horizon 2022.

Quatre sites sont mis en vente : Grignon, Claude Bernard, Massy et Maine.

Le site du Parc de Grignon (sur la commune de Thiverval-Grignon) représente au total 310 hectares intramuros ceints de 7 km de mur, dont 288 hectares de zone « N » naturelle (dont 133 hectares forestiers, des sites remarquables, des zones protégées…) , et de 22
hectares en zone « UD » aménagée, regroupant le château et dépendances, de nombreux bâtiments d’administration, le campus et résidences d’étudiants, quelques logements, des bâtiments de recherche, le CETIOM, la restauration, les équipements d’une association hippique, un gymnase, un amphithéâtre…

Lire la suite: Avenir du Parc de Grignon - CDC - Business Plan (176 téléchargements)

information déchèterie – COVID19

La déchèterie de Villiers-Saint-Frédéric restera fermée jusqu’à la fin du confinement. Sa réouverture est incompatible avec la consigne gouvernementale puisque elle induit évidemment le déplacement de ses usagers pour une activité qui n’est pas de première nécessité .

Cependant, les services de Cœur d’Yvelines réfléchissent à un élargissement des périodes d’ouverture pour la semaine du 11 mai afin de pouvoir, dans la mesure du possible, compenser ces jours de fermeture.

Les modalités seront précisées dans les jours à venir.

La pharmacie GrandPlaisir livre à domicile

Si vous avez des difficultés à vous procurer un traitement, sachez que la pharmacie Grand Plaisir située dans la galerie marchande d’Auchan Plaisir à mis en place un service de livraison à domicile valable sur notre commune.

Le principe est simple, vous envoyez via leur site internet votre ordonnance et vous êtes livrés en 24h chez vous par un⋅e employé⋅e de la pharmacie.

Plus d’information sur le site internet de la pharmacie:

https://www.pharmaciegrandplaisir.fr/

La Poste s’organise pour accueillir ses clients allocataires des prestations sociales

Pour protéger la santé des postiers et de ses clients tout en assurant ses missions essentielles, La Poste a adapté son organisation à l’évolution de la situation sanitaire avec 1 850 bureaux ouverts au public et plus de 20 000 postiers mobilisés. Afin que le versement des prestations sociales aux allocataires se déroule dans les meilleures conditions possibles, La Poste met en place un dispositif adapté, accessible dès le 4 avril via les distributeurs automatiques de billets, et dès le 6 avril dans ses bureaux de poste, sur tout le territoire.

Plus de la moitié des foyers bénéficiaires des minima sociaux sont clients de La Banque Postale dont plus de 1,5 million, en accessibilité bancaire, viennent retirer leurs allocations en espèces dans les bureaux de poste chaque mois. Dans le contexte de la crise sanitaire,
La Poste a mis en place un dispositif adapté du 4 au 10 avril prochain dans 1 850 bureaux de poste ouverts au public sur le territoire en métropole et en outremer.

Dès le 4 avril, un retrait d’espèces anticipé dans les distributeurs automatiques

Lire le communiqué complet de La Poste
cp-la-poste-prestations-sociales-30-mars-2020.pdf (60 téléchargements)

Ligne d’écoute psychologique secteur géographique du Centre Hospitalier de Plaisir

Dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, à partir du 1er avril 2020, une ligne d’écoute psychologique sera proposée par le Centre Hospitalier de Plaisir.

Cette ligne est complémentaire du numéro national et peut permettre un soutien de proximité.

Elle est à destination de la population générale habitant les communes du secteur géographique de notre établissement.

soutien-psy-propos-par-centre-hospitalier-de-plaisir.pdf (52 téléchargements)

Point d’activité de La Poste au 30 mars 2020

 

La Poste revoit ses modalités de distribution du courrier et des colis et adapte l’ouverture de ses bureaux de poste. La Poste a fait le choix de concentrer son activité sur une cible de 1 600 sites pour limiter le plus possible l’exposition des agents. Le strict respect des mesures barrières et des conditions nécessaires à la protection des clients et de nos chargés de clientèle conditionne chaque jour l’ouverture effective de chacun des 1 600 bureaux.

 

La crise du Coronavirus amène son lot d’adaptations quotidiennes afin de garantir la sécurité des agents et des gens eu égard aux directives de santé. Le Groupe La Poste s’adapte afin de maintenir le service. Une nouvelle organisation est mise en place pour permettre le maintien des services essentiels, spécialement auprès des plus fragiles : portage de repas aux seniors, portage de médicaments, portage de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants, visites de lien social. Ces prestations seront assurées quotidiennement par des agents dédiés, avec des mesures de précaution. Les informations sont susceptibles d’évoluer à tout moment selon la situation propre à chaque établissement.

 

A compter du 30 mars, le courrier sera relevé et déposé dans les boîtes aux lettres seulement les mercredis, jeudis et vendredis.

La Poste demande aux clients de concentrer les envois sur ces trois jours et de n’envoyer que le “strict nécessaire”.

En conséquence de ces évolutions, Colissimo n’est plus en mesure de garantir le délai de livraison des colis en France.

 

Les bureaux de Poste, eux, seront fermés les samedis 4 et 11 avril 2020, mais ouvert du lundi au vendredi, pour ceux qui ouvrent.

 

Le service à domicile, en résumé :

  • Pour les envois livrés (Courrier simple ou suivi, Colissimo sans signature) : Le facteur ou livreur les déposera dans les boites aux lettres, les jours ou le courrier fonctionne (mercredi, jeudi & vendredi).
  • Pour les lettres recommandées:  La livraison contre signature est remplacée par une livraison où le facteur peut demander par sms l’accord du client (si information renseignée dans son compte LaPoste.fr, pour ceux qui en ont un) pour une livraison directement dans la boite aux lettres. Un décret permettra peut être de les déposer directement en boîte aux lettres (à confirmer).
  • Pour les Colissimo à remettre contre une signature : Afin de garantir la sécurité des clients et celles des agents, La Poste suspend temporairement l’offre de livraison à domicile avec signature et l’offre contre remboursement. Les colis à remettre contre signature seront livrés exceptionnellement directement dans les boîtes aux lettres. La livraison des Colissimo contre remboursement est suspendue, les colis ne seront pas présentés et retournés à l’expéditeur.
  • Pour les Colissimo livrés en Point Relais : Certains Points Relais sont fermés. Si nous avons un colis bloqué dans un relais dorénavant fermé, il ne pourra être récupéré qu’après réouverture du commerce en question. Si un client est dans ce cas, il recevra une notification pour l’en informer. Pour les colis en cours d’acheminement, si le point de retrait choisi lors de notre commande est fermé, La Poste réacheminera le colis vers un site ouvert et le client en sera informé. Afin de garantir la sécurité de tous, le processus de remise de colis en point de retrait est modifié, en supprimant la signature par le destinataire. 

Dans les bureaux de Poste : 

  • Les services essentiels suivants seront priorisés :  
    • Le retrait d’espèces au guichet et aux automates
    • Le dépôt d’espèces sur automates
    • Les dépôts de chèque sur automates et urnes.
    • La remise de fonds commandés par la DGFIP
  • Lorsque cela est possible, les services suivants sont également disponibles : 
    • Retrait des Lettres Recommandées, Colis et Chronopost en instance
    • Affranchissement des lettres sur automates
    • Affranchissement et dépôt de colis et Chronopost
    • Paiement des factures Eficash
    • Dépôt d’espèces au guichet
    • Emission & paiement Western Union et mandats internationaux
    • Dépôt d’espèces et de chèques au guichet pour les Professionnels
    • Vente de kits prépayés La Poste Mobile

Nous rappelons aux clients que les déplacements en bureaux, agences, relais ne doivent être faits que s’ils sont strictement nécessaires.

De nombreuses opérations peuvent être faites à distance, vous pouvez les retrouver ici :

https://aide.laposte.fr/categorie/covid-19/la-poste-courrier-et-colis/quels-sont-les-services-de-la-poste-accessibles-a-distance/

 

* : Ces nouvelles mesures, susceptible de modifications, s’adapteront en permanence à l’évolution du contexte sanitaire suivant les décisions des autorités publiques, dans le cadre d’un dialogue social permanent et en tenant compte de toutes les situations locales.

Des commercants se mettent à votre disposition

G20 – Beynes

Sur commande quelques jours à l’avance, le supermarché G20 – cc Petite Mauldre – 78650 – BEYNES, assure des livraisons.

Fleurage.fr

Bonjour à vous,

Ne pouvant faire mes marchés jusqu’à nouvel ordre et ayant encore le droit d’exercer mon métier d’Artisan Boulanger, je vous propose de passer vos commandes en ligne afin de venir vous livrer à domicile.

Conditions :
– Prix du marché
– Livraison minimum pour un panier de 10€
– Périmètre de livraison pas plus de 5 kilomètres autour du fournil
– Une livraison hebdomadaire (pour le moment)
– Le paiement sera réalisé après livraison et envoi de la facture

Dans un soucis sanitaire, le paiement se fera de préférence en ligne via cette cagnotte :
https://paypal.me/pools/c/8nia9PDx9O
sinon prévoir un règlement par chèque à l’ordre de Fleurage

Merci de remplir ci-dessous le formulaire, je reviendrai vers vous afin de vous tenir au courant de la livraison.

La prochaine fournée est prévue pour SAMEDI 28 MATIN & LIVRAISON APRES MIDI.
Passez vos commandes jusqu’à VENDREDI 27 18H00,

Pas de Pains au lait, Flans et cookies pendant cette période.

Matthieu
http://fleurage.fr/

Voir Aussi

Vente de Produits Locaux (129 téléchargements)

Lancement de la plateforme de mobilisation citoyenne

Mesdames, Messieurs,

Le Président de la République a appelé les Français à «inventer de
nouvelles solidarités» pour faire face, collectivement, à la crise
sanitaire actuelle.

Le caractère exceptionnel de la crise appelle en effet un engagement
exceptionnel de chacun d’entre nous.  En  particulier  pour  que  les
activités  associatives  essentielles  à  la  vie  de  la  Nation
puissent  se poursuivre. Depuis toujours au cœur des liens
indéfectibles entre les citoyens, entre les générations,entre  les
territoires,les  associations  doivent donc aujourd’hui prioriser leurs
actions pour concentrer leurs efforts sur la minimisation, pour la
population, des impacts directs et indirects de la crise. Cela, tout en
respectant, scrupuleusement, les règles de sécurité d’accueil des
bénéficiaires et  de  gestion  des bénévoles.

Vous trouverez ci-dessous les 5 missions d’utilité sociale identifiées
sur lesquelles  le gouvernement appelle les Français à se mobiliser :

  • délivrer de l’aide alimentaire,
  • aider à préparer des repas à des personnes précaires,
  • garder les enfants des soignants ou des personnels des structures ASE,
  • établir un lien téléphonique avec des personnes fragiles isolées, par le biais d’une association,
  • assurer une solidarité de proximité.

Afin de nous faire part de vos besoins de renfort, je vous invite à
vous rendre sur la plate-forme dédiée à cet effet que vous trouverez
à l’adresse suivante https://covid19.reserve-civique.gouv.fr​ afin
d’y déposer vos missions.

Les bénévoles pourront également s’y connecter afin de prendre
connaissance des missions déposées.

ORGANISATION DE LA DISTRIBUTION DU COURRIER AU NIVEAU NATIONAL

Extrait du Point d’activité que j’ai diffusé le 23/3 de La Poste face au Coronavirus – Mise à jour du lundi 23 mars 2020 :

La Poste adapte son organisation à l’évolution de la situation sanitaire

  • Le temps de travail de chaque agent courrier/colis sera progressivement réduit sans impact sur la rémunération. L’organisation se fera sur la base de quatre jours travaillés cette semaine puis de trois jours de travail par semaine à partir du lundi 30 mars, pour à la fois respecter les recommandations de la médecine du travail et maintenir l’organisation des tournées.

    Ce qui se traduit pour cette semaine :

    • Pas de distribution ce jour, mercredi 25/3
    • Pas de distribution ce samedi (28/3)
  • À partir du 30 mars 2020* :

Distribution du courrier les mercredis, jeudis et vendredis seulement.
* : sous réserve de modification. Ces nouvelles mesures s’adapteront en permanence à l’évolution du contexte sanitaire suivant les décisions des autorités publiques, dans le cadre d’un dialogue social permanent et en tenant compte de toutes les situations locales.

Une question, utilisez la FAQ (questions fréquentes), La Poste.fr mis à jour en temps réel, lien :

https://aide.laposte.fr/categorie/covid-19/